Accueil    Contacts    UPB Mail    Admission
Accueil -> Ecoles/Instituts/BUC -> INSSA

INSSA

MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE


SECRETARIAT GENERAL


UNIVERSITE POLYTECHNIQUE DE BOBO-DIOULASSO 01BP. 1091 Bobo-Dioulasso 01 Tél. (226) 20 98 06 35 / Fax (226) 20 98 25 77


INSTITUT SUPERIEUR DES SCIENCES DE LA SANTE (IN.S.SA) Tél. (226) 20 95 29 90

BURKINA FASO Unité-Progrès -Justice

RENSEIGNEMENTS SECRETARIAT : + 226 20 95 29 90 CADRE INSTITUTIONNEL DE L’INSSA

Créé par arrêté ministériel n° 2005-227/MESRS/SG/UPB/IN.S.SA du 7 novembre 2005, l’IN.S.SA. est le 6ème né des instituts de formation universitaire de l’UPB.

Il est sous l’ancrage institutionnel du MESSRS à travers son Secrétaire Général. JUSTIFICATION DE LA CREATION DE L’IN.S.SA.

Les raisons qui ont conduit à mettre en place une filière de formation en médecine à l’UPB sont les suivantes :

L’Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la santé (UFR-SDS) de l’Université de Ouagadougou (UO) qui est chargée de la formation des cadres supérieurs de la santé est actuellement confrontée à de nombreuses difficultés :

Nombre élevé des étudiants (664 étudiants en première année en 2004-2005 pour une capacité d’accueil initial de 50 places) ;

Insuffisance des infrastructures d’encadrement hospitalier et d’équipements de laboratoire (la plupart des TP ont été suspendus).

Tout ceci a pour conséquence une inadéquation entre la demande de formation et les capacités de l’offre actuelle ;

La nécessité pour l’UPB de répondre aux besoins de formation en créant de nouvelles filières ;

La nécessité de renforcer le CHU de Bobo-Dioulasso par la création de nouveaux services hospitalo-universitaires ;

La nécessité de valoriser les potentialités scientifiques qui existent à Bobo-Dioulasso en matière de santé, en terme d’infrastructures et de recherche.

MISSIONS DE L’IN.S.SA

Les missions de l’IN.S.SA. sont :

Former des médecins compétents, adaptés au contexte actuel du pays et à l’évolution des sciences de la santé ;

Contribuer à la recherche en sciences de la santé ;

Contribuer à l’amélioration des conditions sanitaires de la population par une augmentation des ressources humaines.

CONDITIONS DE RECRUTEMENT DES ETUDIANTS

Le recrutement en première année du premier cycle s’effectue sur concours dans la limite des places disponibles.

Les candidats au concours d’admission en première année du premier cycle doivent être :

titulaires d’un baccalauréat scientifique (C, D) ou de tout autre diplôme équivalent, de l’année en cours ou de l’année précédente ;

être âgé de 21 ans au plus au 31 décembre de l’année en cours ;

déposer à l’IN.S.SA un dossier de candidature.

L’admission à l’IN.S.SA ne donne pas automatiquement droit à une bourse d’études. ORGANISATION DES ETUDES DE MEDECINE GENERALE

Les enseignements sont répartis en trois cycles d’études comme dans toutes les universités francophones :

le premier cycle d’études médicales (PCEM), d’une durée de deux ans ;

le deuxième cycle d’études médicales (DCEM), d’une durée de quatre ans ;

le troisième cycle d’études médicales (TCEM), dénommé stage interné, d’une durée d’un an. Un stage de 2 mois dans un district sanitaire se passe au début de la 7ème année.

Le programme des enseignements est le même qu’à l’UFR-SDS de l’UO, avec en plus quelques innovations (Exemples : Informatique médicale au premier cycle, Anglais de la 1 ère à la 6ème année de médecine, Ethique et déontologie médicales en PCEM2, Raisonnement clinique et médecine basée sur les preuves).

Comme toutes les facultés de médecine de l’Afrique de l’ouest, l’INSSA est en phase de restructuration des programmes de formation pour l’adoption du système LMD (Licence-Master-Doctorat). SANCTION DES ETUDES

Pour les premier et deuxième cycles, des contrôles des connaissances sont organisés dans chaque matière faisant l’objet d’un enseignement de la façon suivante :

pour un volume de moins de cinquante heures : une évaluation ;

pour un volume entre cinquante heures : deux évaluations ;

pour un volume de plus de cent heures : trois évaluation.

En fin d’année, un examen unique portant sur l’ensemble du programme est organisé.

Pour le troisième cycle, il est organisé un examen pratique appelé « clinique » dans les disciplines suivantes :

Médecine et spécialité

Chirurgie et spécialités ;

Gynécologie obstétrique ;

Pédiatrie et puériculture.

Pour se présenter à cet examen pratique, l’étudiant doit avoir validé son stage dans ces disciplines.

L’assiduité est obligatoire pour tous les enseignements et les stages qui figurent au programme.

Le passage d’une année à l’autre dans les trois premières cycles est conditionné par l’obtention d’une moyenne générale au moins égale à 10/20 sans note éliminatoire (note inférieure à 6/20) dans les cours théoriques, et 12/20 aux travaux .

Il n’est autorisé qu’un seul redoublement au cours du premier cycle.

A partir de la 4ème année le passage d’une année à l’autre est conditionné par la validation de chaque module par une moyenne égale au moins à 10/20. Toutefois le passage est possible s’il ne reste qu’un module à valider dans l’année.

Le diplôme d’état de docteur en médecine est délivré après la soutenance d’une thèse devant un jury, après la 7ème année.

ENSEIGNEMENT DE SPECIALITES MEDICALES A L’INSSA

- Formation doctorale (Master et Doctorat) en Parasitologie médicale

Cette formation a débuté au cours de l’année académique 2009-2010.

1. OBJECTIFS DE LA FORMATION AU MASTER

Acquérir des connaissances et des compétences pour

- mener des recherches en parasitologie, mycologie et entomologie médicales ;

- assurer des enseignements en parasitologie, mycologie et entomologie médicales.

2. PUBLIC CIBLE DU MASTER

Il s’agit des personnes intéressées à poursuivre une carrière dans les institutions d’enseignement ou de recherche, ou dans des ONG. Plus précisément ce sont :

- les titulaires du Diplôme d’Etudes Spécialisées en Biologie Clinique (DES-BC) ;

- les docteurs en Médecine humaine, en Pharmacie, en Odonto-Stomatologie, ou en Médecine vétérinaire ;

- les internes des hôpitaux nommés à l’issue du concours d’internat des hôpitaux ;

- les étudiants titulaires d’une maîtrise ou d’une licence ès sciences en biologie.

3. CONTENU DE LA FORMATION DU MASTER

La formation est organisée selon le modèle LMD validé par l’OOAS et le CAMES.

La durée des études est de 2 ans dont 3 semestres d’enseignement et 1 semestre de stage dans un laboratoire en vue du mémoire du Master. Les principaux chapitres enseignés sont : Protozoologie, Helminthologie, Entomologie, Mycologie, Immunologie parasitaire, Biologie moléculaire, Bioinformatique, Biostatistique, Essais cliniques, Hygiène et sécurité au laboratoire, Communication et rédaction scientifique, Lutte antiparasitaire, Anglais médical, Méthodologie de la recherche.

4. PUBLIC CIBLE DU DOCTORAT

Peuvent déposer un dossier de candidature pour inscription au Doctorat en Parasitologie-Mycologie-Entomologie médicales :

- les titulaires d’un Master en Parasitologie-Mycologie-Entomologie médicales ;

- les titulaires d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Parasitologie-Mycologie-Entomologie médicales, après avis du comité pédagogique ;

- les titulaires de tout autre diplôme jugé équivalent au Master en Parasitologie-Mycologie-Entomologie médicales par le comité pédagogique.

5. DOSSIER DE CANDIDATURE

Le dossier de candidature pour inscription au Master ou au Doctorat comporte :

- une demande manuscrite adressée au président de l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso ;

- un curriculum vitae

- des photocopies légalisées des diplômes universitaires du candidat ;

- le reçu de paiement des frais de gestion du dossier ;

- un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu ;

- quatre photos d’identité ;

- un engagement à s’acquitter des frais de formation.

5. FRAIS DE FORMATION AU MASTER ET AU DOCTORAT

Ils sont fixés à 700.000 FCFA par an.

6. DEBUT DES COURS DU MASTER

Chaque premier semestre débute en janvier.

- Formation au Diplôme d’Université (DU) et au Diplôme d’Etudes Spécialisées (D.E.S) en Urgences médico-chirurgicales.

Cette formation débutera pour compter de l’année académique 2010-2011.

1. OBJECTIF

L’objectif général du Diplôme d’Etudes Spécialisées en urgences médico-chirurgicales est de former des médecins compétents en prise en charge des urgences médicales et chirurgicales, et de mettre en œuvre la logistique, l’organisation, la gestion de la médecine d’urgence pré et intra-hospitalière.

2. PUBLIC CIBLE :

Docteurs en Médecine humaine - Internes des hôpitaux nommés à l’issue du concours d’internat des hôpitaux - Etudiants ayant validé leurs examens cliniques.

3. CONTENU DE LA FORMATION

La formation comporte les modules suivants :

Organisation des urgences - Urgences Médicales - Urgences chirurgicales - Réanimation d’urgence - Urgences gynécologiques et obstétricales - Urgences pédiatriques - Imagerie médicale en médecine d’urgence - Catastrophes naturelles - Catastrophes artificielles - Urgences dans les situations de conflit - Gestion des épidémies

4. ORGANISATION DE LA FORMATION

La durée des études est de 4 ans. La 3ème année est faite uniquement de stages qui peuvent se dérouler dans un CHU étranger agréé par l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso.

Le programme est conçu de sorte à permettre de délivrer un Diplôme d’Université (DU) en urgences médico-chirurgicales après validation de la 1ère année. L’étudiant titulaire du DU peut aller exercer pendant 1-2 ans et revenir continuer l’enseignement pour avoir le DES.

5. DOSSIER DE CANDIDATURE

- une demande manuscrite adressée au président de l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso ;

- un curriculum vitae

- des photocopies légalisées des diplômes universitaires du candidat ;

- le reçu de paiement des frais de gestion du dossier ;

- un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu ;

- quatre photos d’identité ;

- un engagement à s’acquitter des frais de formation.

6. FRAIS DE FORMATION

Ils sont fixés à 700.000 FCFA par an.

7. DEBUT DES COURS

Les cours débuteront en octobre 2010. SITUATION ACTUELLE DE L’IN.S.SA

L’IN.S.SA a ouvert ses portes pour compter de l’année universitaire 2005-2006.

Après le concours de recrutement les trente (30) étudiants de la 1 ère promotion ont commencé les cours effectivement le 05 janvier 2006. .

Le site de l’INSSA est situé au secteur 21 de la ville de Bobo-Dioulasso dans un espace de 10 hectares où est réservée une surface pour la construction d’un CHU. Ce choix du site est dicté par la nécessité de rapprocher les étudiants au Centre Hospitalier Universitaire Sanou Sourou de Bobo-Dioulasso où ils doivent effectuer leurs stages hospitaliers tous les matins de la 2ème à la 7ème année de médecine. DIRECTION ACTUELLE DE L’IN.S.SA

Directeur : Pr Robert Tinga GUIGUEMDE, Pr. Titulaire de Parasitologie-Mycologie.

Directeur Adjoint : Pr. Blami DAO, Pr. Titulaire de Gynécologie-Obstétrique.

SIGNIFICATION DU LOGO DE L’IN.S.SA

1. Les silures, poissons du Houet, font partie des armoiries de la ville de Bobo-Dioulasso et du logo de l’UPB.

2. Le serpent et le tube font partie du logo du caducée du médecin. En réalité il ne s’agit pas d’un serpent mais d’un dragonneau (petit dragon). Les motifs du caducée seraient l’illustration de la thérapeutique du ver de Guinée (encore appelé dragonneau ou filaire de Médine) inspirée par Moïse. Ce n’est pas la langue du serpent qu’on voit mais la flamme lancée par le dragonneau ; la flamme représentant la douleur inflammatoire ressentie au moment de la sortie du ver de Guinée de l’organisme.

3. Le stéthoscope est utilisé pour le diagnostic clinique.

4. Le tube peut être vu comme un tube à essai utilisé au laboratoire pour le diagnostic biologique, ou un tube contenant des comprimés pour le traitement.

5. Les courbures du serpent et celles du stéthoscope illustrent les deux brins de l’ADN joints par des ponts de liaison, l’ADN étant le fondement de la biologie moléculaire qui est une science transversale dont l’essor actuel, avec la reconstitution du génome de l’humain, va révolutionner le progrès de la médecine. Les couleurs en rouge du serpent, en vert du stéthoscope, en jaune des ponts de liaison, sont celles du drapeau national.

6. Dans la devise : le Savoir s’entend dans toute sa plénitude (savoir cognitif, savoir être, savoir faire, savoir faire faire) – L’Excellence est la quête quotidienne de l’INSSA – La Conscience s’entend professionnelle, et est aussi la quête quotidienne de l’INSSA.



Institut de Développement Rural

L’Institut du Développement Rural (IDR) est issu de l’Institut Supérieur Polytechnique (ISP) créé (...)

Institut Universitaire de Technologies

L’Institut Universitaire de Technologie (IUT) a été créé en 1972 à l’Université de Ouagadougou ; il (...)

UFR / SJPEG en description...

en cours...

UFR ST en description...

en cours...

Institut Supérieur des Sciences de la Santé

INSTITUT SUPERIEUR DES SCIENCES DE LA SANTE (IN.S.SA) Tél. (226) 20 95 29 90 RENSEIGNEMENTS (...)

École Supérieure d’Informatique

L’Ecole Supérieure d’Informatique (ESI) a été créée en 1991 suite au besoin exprimé par le Premier (...)
Présentation de la Bibliothèque Universitaire Centrale La Bibliothèque Universitaire Centrale (...)